Contenu

SAINT-LAURENT du MARONI

RESTITUTION ATELIER INTERNATIONAL DE SAINT LAURENT DU MARONI ET PRESENTATION DU MARONI LAB

Il y a plus d’un an, se déroulait l’atelier international de prospective urbaine à Saint-Laurent du Maroni. 21 professionnels locaux et internationaux ont réfléchi à la transition urbaine de la capitale de l’ouest guyanais à l’horizon 2060.
Cette démarche permet aujourd’hui de faire émerger le Maroni Lab, une association dont l’objet est de contribuer au développement urbain de Saint-Laurent du Maroni.

Ce projet est lauréat des « démonstrateurs industriels pour la ville durable » du ministère de la Transition écologique et solidaire et du ministère de la Cohésion des territoires.

Dans ce cadre, l’équipe de l’EPFA St-Laurent avec la Mairie organisons une journée le :

Vendredi 6 octobre 2017 à St-Laurent pour : la restitution de la synthèse de l’atelier, la présentation du Maroni Lab et un travail de réflexion sur le sujet « Quelle production sociale de l’habitat à Saint-Laurent du Maroni ? ».

Pour rappel, les productions de l’atelier sont disponibles sur le site des ateliers http://ateliers.org/saint-laurent-du-maroni-lab

MARONI LAB - SAINT LAURENT DU MARONI

LAUREAT "Démonstrateur industriel pour la ville durable" du MARONI LAB porté par l’EPFA GUYANE et la Ville de SAINT LAURENT-DU-MARONI

Le projet « Maroni Lab » s’inscrit sur le territoire particulier de Saint-Laurent du Maroni, nécessitant une présentation, voici celle de l’étude de l’AFD/GRET sur Saint-Laurent du Maroni, en 2014 : "Prospective territoriale à Saint-Laurent-du-Maroni : quels futurs inventer face aux enjeux démographiques ?"

http://www.afd.fr/jahia/webdav/site/afd/shared/PUBLICATIONS/RECHERCHE/Scientifiques/Etudes-AFD/09-etudes-afd.pdf

L’origine du projet de « Maroni Lab » vient d’une proposition d’une des équipes de l’atelier international de prospective urbaine (http://ateliers.org/saint-laurent-du-maroni-la) qui a eu lieu en 2016 à Saint-Laurent du Maroni. Lors du jury, la proposition de créer un LABORATOIRE URBAIN est apparu comme un outil pertinent sur le territoire au regard de la singularité de Saint-Laurent du Maroni et du besoin vital d’expérimentations. M. le Maire Léon Bertrand l’évoque ainsi dans l’introduction à la synthèse de l’atelier : « Parmi les propositions avancées, la création d’un « Maroni Lab » a retenu toute notre attention. Véritable espace de réflexion rassemblant des institutionnels, des élus, des membres de la société civile et des acteurs locaux, il aura pour vocation d’être force de propositions pour définir la stratégie urbaine de notre Saint-Laurent de demain. Il permettra ainsi de s’appuyer sur un des atouts majeurs de Saint-Laurent : sa diversité. »
Vous pouvez trouver les éléments de la proposition initiale du « Maroni Lab » dans le cahier de session sur le site des Ateliers de Cergy :
http://ateliers.org/IMG/pdf/slm_cahiersession_v5_compressed.pdf
Ainsi que la synthèse de l’atelier :
http://ateliers.org/IMG/pdf/synthese_atelier_saint_laurent_du_maroni_vd.pdf

Les actions du « Maroni Lab » concerneront aussi les autres dimensions du développement durable :
> l’accompagnement de l’émergence d’une économie social et solidaire à travers un territoire productif permettant d’utiliser les ressources localement ;
> la cohésion sociale, la participation des habitants en les intégrant aux différents processus qui seront mises en place ;
> la mobilité, avec des formes urbaines vertueuses à l’échelle des quartiers et de la ville.
Le projet consiste en la mise en place d’une plateforme d’information et de production de données interdisciplinaires pour créer un espace de réflexion sur Saint Laurent du Maroni et fédérer des initiatives à plusieurs échelles, favoriser l’échange entre les élus, les acteurs locaux, la société civile et les habitants. A terme il s’agira d’accompagner des projets et de générer des expérimentations urbaines et des processus adaptés à la singularité du territoire, et de mettre au point une fabrique de la ville à travers les projets d’auto-construction.

SAINT-LAURENT - Plan programme 2030

I. Présentation

En 2014, l’AFD a piloté une étude sociodémographique confirmant les besoins actuels et révélant les besoins futurs. En effet, les indicateurs de la Ville de Saint-Laurent du Maroni témoignent d’une situation exceptionnelle : une croissance démographique soutenue d’environ 6% par an et un indice de fécondité d’environ 5,2 enfants par femme. Selon cette étude, Saint-Laurent du Maroni serait au cœur de sa transition démographique : cette ville, qui comptait encore 20 000 habitants en 2002 et 40 000 habitants en 2011, devrait voir sa population tripler pour atteindre, selon le scénario central, 135 000 habitants, soit 30% de la population guyanaise.

Cet accroissement de la population appelle à court et moyen termes une intervention considérable des pouvoirs publics (logements, équipements, infrastructures…), sans laquelle il existe un risque réel de “de dépasser le seuil au-delà duquel il devient impossible de récupérer la maîtrise du développement urbain”. Néanmoins, cette intervention est rendue complexe par le cumul des contraintes géotechniques (qualité médiocre des sols), hydrauliques (ville ceinturée par un réseau important de criques) et sociales (installations informelles exponentielles en l’absence de production suffisante de logements, notamment sur les fonciers publics), lesquelles obèrent considérablement les marges de manœuvre des opérateurs locaux.

Initié à l’aide d’une Convention de Groupement de Commandes dès novembre 2012 par la Ville de Saint-Laurent du Maroni et l’EPAG, le Plan-Programme propose de répondre à ce défi par la réalisation d’un véritable outil d’aide à la décision publique. La constitution d’une base de données cartographique permettra de partager les perspectives de développement à Saint-Laurent du Maroni avec les différents partenaires locaux et ce afin de mobiliser le foncier nécessaire à la réalisation des objectifs qui auront été définis.

A terme, cet outil permettra d’offrir aux opérateurs locaux une visibilité réelle quant aux orientations définies par les élus, et permettra notamment de renforcer la continuité entre les tissus existants et futurs. Il permettra également à la collectivité de retraduire ces orientations dans son document d’urbanisme, d’expertiser les projets qui lui sont soumis au prisme du Plan-Programme et d’évaluer régulièrement les besoins restant à pourvoir.

II. Objectifs

Les objectifs partagés par la Commune et l’EPAG sont :
- Le partage des objectifs stratégiques du développement de Saint-Laurent du Maroni
- La constitution d’une base de données cartographique
- La mise en place d’une méthodologie d’actualisation de cette base de données.

2015 - LES ATELIERS DE CERGY - Mission exploratoire

Présentation de la mission exploratoire

La ville de Saint-Laurent du Maroni et l’EPAG accueillent les Ateliers de Cergy du 03 au 11 juillet 2015

Association à but non lucratif créée en 1982 par les urbanistes de la ville nouvelle de Cergy-Pontoise, les Ateliers de Cergy organisent en France et dans le monde des ateliers de production collective autour des thématiques relatives au développement urbain.

Pour poursuivre leur partenariat prospectif et opérationnel, la Mairie de Saint-Laurent du Maroni et l’EPAG invitent les Ateliers à étudier et proposer des solutions concrètes pour anticiper les conséquences urbaines de la transition démographique à l’œuvre. D’environ 7 000 habitants à la fin des années 80, Saint-Laurent du Maroni compte désormais 45 000 personnes. La ville doit accueillir d’ici 2030 environ 130 000 habitants, soit 30 % de la population guyanaise. Cette forte croissance démographique annonce de profonds changements dans le fonctionnement de la ville.

Du 3 au 11 juillet 2015, cinq experts des Ateliers de Cergy viendront à Saint-Laurent du Maroni pour une mission exploratoire. Cette première étape permettra à l’association de rencontrer les acteurs du territoire guyanais, d’élaborer des premiers éléments de diagnostic et de proposer une problématique d’étude sur laquelle travailleront les équipes de professionnels qui participeront à l’atelier urbain, deuxième et dernière étape de la démarche qui se tiendra en mars 2016.

Cet atelier mobilisera une vingtaine d’experts français et internationaux de tous horizons : urbanistes, architectes, géographes, anthropologues, sociologues, artistes…Trois équipes seront formées et devront proposer à l’issu des deux semaines de travaux intensifs et pluridisciplinaires trois projets répondant à la problématique retenue à l’issue de la mission exploratoire. Ces projets seront défendus devant un jury composé à la fois des élus locaux, des acteurs du territoire et d’experts reconnus au niveau mondial.

Les Ateliers urbains seront aussi une occasion supplémentaire pour la Ville de partager son projet de Ville avec la population.

Les résultats de cet atelier urbain viendront nourrir les réflexions de l’EPAG et de la Mairie afin de préciser un projet de ville partagé.

Pour en savoir plus sur les Ateliers
Pour plus d’informations sur l’atelier de Saint-Laurent : aslm@epag.fr

LES ATELIERS DE MAITRISE D’OEUVRE URBAINE - du 6 au 20 Mai 2016 à SAINT LAURENT du MARONI

La ville de Saint-Laurent du Maroni et l’EPAG se sont associés pour organiser des ateliers de maîtrise d’œuvre urbaine.

Appel à candidature individuelle
Comment participer aux ateliers de professionnel ?
- Prenez connaissance du document sujet disponible à partir du 5 janvier 2016
- Merci d’envoyer à l’adresse guyane@ateliers.org, jusqu’au 21 février 2016 à 23h, votre candidature ; tous les éléments sont disponibles sur le site des ateliers de Cergy.

Calendrier :
Ouverture de l’appel à candidatures international le 5 janvier 2016
6 au 20 mai 2016 : Atelier professionnel sur deux semaines à Saint Laurent du Maroni
Date limite pour postuler : dimanche 21 février (23h, heure métropolitaine)

Rencontres Villes de Saint-Laurent et Albina

article de presse "STARNIEUWS" décembre 2015

article de presse "WEST" mai 2015

ATELIER URBAIN DE SAINT-LAURENT DU MARONI

SAINT-LAURENT DU MARONI, VERS UNE VISION COMMUNE ET PARTAGEE DE DEVELOPPEMENT URBAIN AUX LIMITES DU MARONI

ATELIER URBAIN DE SAINT-LAURENT DU MARONI

S’il est admis que les réflexions prospectives sont recommandées en matière d’aménagement du territoire, elles s’imposent lorsque l’on considère des territoires en forte évolution.
Les perspectives avérées d’évolution de la Ville de Saint-Laurent du Maroni, exigent cohérence, vision commune, et ambition partagée afin d’organiser les réponses immédiates et urgentes.

Afin de construire cette vision commune, la mairie de Saint-Laurent, associée à l’EPAG et l’AFD, a opté pour une méthode de coproduction en atelier. Ainsi, l’association « les Ateliers de Cergy », acteur reconnu pour son intervention dans ce type de démarche, a été sollicitée pour organiser un atelier de prospective urbaine visant à apporter un regard neuf sur la ville et son développement.

Pour la première fois cette association réunira en atelier en Guyane, du 06 au 20 mai 2016, des acteurs locaux, internationaux et pluridisciplinaires (urbanistes, architectes, paysagistes, économistes, artistes, sociologues, ingénieurs, historiens-géographes, etc…) pour élaborer des propositions d’aménagement.

Au terme de cette réflexion, les propositions seront présentées devant un jury qui identifiera les idées les plus intéressantes et les conditions de leur mise en œuvre.

En préparation de l’atelier, les acteurs locaux (guyanais et surinamais) se réuniront, une nouvelle fois, le lundi 14 mars 2016 de 10h à 13h en Mairie de Saint-Laurent du Maroni, afin de constituer un « comité des partenaires » qui sera associé tout au long de la mission, aux équipes des ateliers de Cergy, afin de garantir la précision des travaux et de faciliter l’appropriation des propositions qui seront retenues.

Le programme et l’ordre du jour de la réunion du comité des partenaires :
comite_des_partenaires_programme_11032016 (format PDF - 187.3 ko)

Site internet de l’atelier, où le document sujet est téléchargeable  :
http://ateliers.org/saint-laurent-du-maroni-la

Contact :
guyane@ateliers.org
06 94 07 21 05

Ateliers de SAINT-LAURENT au CARIBBAEN URBAN FORUM 2016

L ’EPAG a été retenu pour présenter le projet de Saint Laurent du Maroni au Caribbean Urban Forum 2016 à Paramaribo.

Cet événement symbolique, organisé conjointement avec les Nations Unies, est conçu dans le prolongement du Sommet sur le Développement Durable organisé par le Programme des Nations Unies pour le Développement de septembre 2016, et en préparation de la Conférence Habitat III qui aura lieu à Quito en octobre 2016.

Ce Carribean Urban Forum est l’occasion pour l’EPAG de faire parler lors d’une audience internationale de la démarche entamée à Saint-Laurent du Maroni.

Ci-joint le document de présentation présenté lors de ce forum 2016.

cuf2016_presentation_french_guiana (format PDF - 1.3 Mo)

IMAGINER SAINT-LAURENT du MARONI - EN 2060

SAINT-LAURENT DU MARONI - On imagine la ville de 2060

Philippe CHAUVIN - Vendredi 06 mai 2016

Saint-Laurent, comme ici son coeur de ville vu d’avion, est en perpétuelle évolution. À quoi ressemblera-t-il en 2060 (PhCh)

Les ateliers de la prospective imaginent la commune en 2060, afin de tenter de prévoir un développement urbain à la hauteur de la croissance démographique.

La commune de Saint-Laurent du Maroni, associée à l’Établissement public d’aménagement en Guyane (Epag) et l’Agence française de développement (AFD) tentent de lire l’avenir. Au regard des enjeux de croissance démographique et de développement urbain que cela implique, la Ville a lancé une démarche de prospective urbaine (lire notre édition du 12 mars). Confiée aux Ateliers Internationaux de Maîtrise d’Oeuvre Urbaine de Cergy-Pontoise, elle vise à élaborer une vision commune de Saint-Laurent à l’horizon 2060, selon une méthode faisant intervenir des professionnels de tous les pays. Ces ateliers se déroulent du 6 au 20 mai à Saint-Laurent.

Le programme commence par trois journées de visite du territoire permettant aux participants de découvrir Saint-Laurent. Mardi 10 mai se déroule la cérémonie d’ouverture à la mairie de Saint-Laurent. Puis les participants travaillent en trois équipes de sept jusqu’au vendredi 13 mai. Chacune partagera ses premières orientations lors du forum d’échange. Du dimanche 15 mai au jeudi 19 mai, les équipes conçoivent leurs propositions, leurs visions prospectives pour Saint-Laurent à l’horizon 2060. Elles présenteront leurs projets au jury local et international le vendredi 20 mai.

Vous pouvez visualiser la synthèse de l’Atelier de Saint-Laurent du Maroni - Guyane 2016